Une semaine…

Une semaine de « un peu de tout à propos de n’importe quoi »

Bin, oui, je suis encore plus occupé que le mois dernier… Alors, cette semaine, j’ai choisi la carte de la facilité… En vous présentant des petits articles « qui parlent un peu de tout » écrits par d’autres que moi (le nom du contributeur accompagne chaque fois l’article)…

 

– – – – – – –

 

Des pâtes ou des nouilles

Comment différencier les pâtes des nouilles ?
Par moustache le 15/11/2009

Il y a des conversations de salon qui s’enveniment facilement. Un thème classique est en lien avec le repas servi : faut-il dire « Chouette, des pâtes ! » ou bien « Chouette, des nouilles ! » ?

La réponse est aussi simple que les boulangers sont tous des commerçants alors que les commerçants ne sont pas forcément tous boulangers (il existe aussi des bouchers…).
Les nouilles sont en réalité une forme de pâtes.

La pâte est obtenue à partir de semoule de blé dur que l’on mélange à de l’eau.
On y ajoute parfois un peu d’œuf.
À partir de cette pâte et par des moyens mécaniques, on obtient une forme, un dessin ou une spécialité de pâtes extrudées ou poinçonnées.
Il en existe des centaines dont les noms sont déposés jalousement par les grands fabricants de pâtes de notre planète.

Les plus petites pâtes sont utilisées en général dans les soupes, les longs rubans et les fils avec des sauces et enfin, les tubes et les formes fantaisistes dans des plats et des salades de pâtes. Certaines formes sont assez grandes pour être farcies et cuisinées, et d’autres comme les raviolis, le sont déjà.

Les pâtes sont normalement de couleur jaune ou blanche (en fonction de la qualité de semoule), mais on peut en trouver dans d’autres couleurs selon les ingrédients ajoutés (verte avec des épinards, rouge avec de la tomate, noire avec de l’encre de seiche…).

Ouvrez vos placards et découvrez que vous avez toujours des pâtes, et parfois des nouilles, des spaghettis, des vermicelles, des papillons, des farfalles, etc.

La bonne expression est donc « Chouette, des pâtes ».

Petite remarque concernant la prononciation de ce mot…
L’accent circonflexe rappelle que le terme original comportait la lettre « s » (que l’on retrouve dans l’appellation italienne : pasta), et demande de s’étendre un peu sur la « â » : « pâââte », et non « patte ».

 

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Une semaine…

Les commentaires sont fermés.