AÏE, ça se confirme !

 

Vous rappelez-vous que je vous avais déjà raconté que l’OMS avouait que les 75% (80% dans les années ’90) des maladies étaient iatrogènes ?

C’est-à-dire causées par la médecine elle-même… Par des médicaments, par des chirurgies, par des examens invasifs, par des erreurs de diagnostic, etc. …

 

Des chercheurs de l’Université d’État de l’Oregon et de l’Université de Yale viennent de publier les résultats d’une étude dans la revue PLOS One…

Une étude qui confirme ce que l’OMS racontait, au moins en ce qui concerne les problèmes avec les médicaments.

 

Récapitulons rapidement :

Environ trois personnes âgées sur quatre souffrent de plusieurs maladies chroniques.

Et environ une personne âgée sur quatre prend un cocktail de médicaments qui agissent les uns contre les autres !

 

Comment, ça, ils agissent les uns contre les autres ?

Hé bien, un médicament prescrit pour une maladie peut aggraver une autre maladie pour laquelle on prend aussi un médicament.

 

David Lee, de l’Université d’État de l’Oregon, explique donc qu’il est préférable de ne traiter que le problème de santé le plus grave (un à la fois), plutôt que d’utiliser un médicament supplémentaire pour traiter un autre problème moins important, avec pour conséquence d’empirer les problèmes de santé au lieu de les résoudre.

Problème (problème pratico-pratique, cette fois) : les médecins ne sont pas mis au courant (par les services marketing des labos qui ne cherchent qu’à vendre le plus possible) des interactions entre les médocs, et prescrivent donc plusieurs molécules en même temps, sans prendre généralement garde aux risques inhérents aux cocktails de médicaments !

J’ai un client qui prend plus de vingt-cinq médicaments par jour, et il n’est probablement pas le seul… Si mélanger deux médocs est déjà dangereux, qu’est-ce que ça doit être quand il s’agit de dix fois plus ?

 

Quelques exemples de mélanges à éviter, selon David Lee, Mary E. Tinetti, et leurs collègues des universités d’État de l’Oregon et Yale ?

  • Hé bien, par exemple, les médocs qui traitent l’hypertension et l’arthrose…
  • Ou l’hypertension et le diabète…
  • Ou l’hypertension et la bronchopneumopathie chronique obstructive…
  • Ou le diabète et la maladie coronarienne…
  • Ou l’hypertension et la dépression…
  • Quant aux médocs utilisés pour traiter l’hypercholestérolémie, l’insuffisance cardiaque et la démence, ils interagissent avec les molécules utilisées dans une flopée d’autres maladies, augmentant les problèmes de santé au lieu de les diminuer !

 

Et Jonathan Lorgunpai, un des coauteurs de l’étude d’ajouter « Des millions de personnes âgées se font prescrire des médicaments qui peuvent leur causer plus de tort que de bien. Non seulement est-ce potentiellement dangereux pour les patients individuels, mais c’est aussi très coûteux pour notre système de soins de santé ».

 

Mais il y a pire !

La concurrence directe entre les médicaments n’est que l’une des faces du problème !

L’autre face, c’est que l’association de plusieurs médicaments peut aussi conduire (en plus) à une augmentation du nombre de chutes, et/ou à des symptômes comme le délire, les vertiges, la fatigue, le manque d’appétit…

 

 

 

Mais mon troll va peut-être prétendre, pour éviter de reconnaître le danger de ces cocktails médicamenteux, que les universités citées ou PLOS One sont des (je cite) « SITES DITS DE «  » » santé «  » » CAR FORT RISQUE DE MORT » ?

Grand bien lui fasse !

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “AÏE, ça se confirme !

  1. Moi je peux dire qu’actuellement l’établissement dans lequel je travaille 6 personnes sont en isolement pour avoir choppé une bactérie au niveau des intestins suite à la prise d’antibio augmentin je cite!!! Après plus coprocultures ils ont enfin trouvé….. des personnes qui avaient des encombrements bronchiques avec hyperthermie ont été traités par antibiothérapie et le résultat voilà tous KO depuis plus jours et confirmation des médecins c’est bien l’augmentin qui a fait ça !! Nous voilà tous bâchés sur blouse , masque etc… Donc si tu veux être malade prend des médicaments…….

    J’aime

  2. jaamais de medocs pour moi; je crois que les derniers remontent à 2008 ou j’ai eu de terribles douleurs cervicales (HD en C6 C7) et donc j’en étais arrivée à prendre des antalgiques majeurs. mes derniers antibio remontent à 95.
    Moins j’en prend et moins je me fie au toubib lambda, et mieux je me porte. heureusement mon toubib (pas lambda) me comprends et sais que toute ordonnance sera inutile et classée verticalement

    J’aime

  3. C’est vrai que je me pose parfois des questions sur mon coktail de médicaments le matin… avant d’avaler les 9 médocs prescrits !
    Bon dimanche quand même, Maître Eric.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.