Détox, détox !

Pas de grands discours…

Il s’agit simplement de vous rappeler quelques conseils pour un bon équilibre alimentaire afin de stimuler votre organisme.

Un article résumant rapidement lesdits conseils, que je viens d’écrire un peu à la demande d’une lectrice (la semaine dernière)…

L’hiver est terminé, et même s’il n’a pas été cette année particulièrement « hard », il faut avouer qu’il a quand même mis votre organisme à rude épreuve.

Pas tellement pour des raisons climatiques.

Mais surtout pour des raisons alimentaires (les excès des « fêtes » de toutes sortes ne s’éliminent pas si facilement…).

Et donc, une petite cure de « nettoyage de printemps » sera généralement bénéfique pour votre organisme…

Une cure de printemps qui, comme son nom l’indique, devrait idéalement se dérouler maintenant…

Je vous propose donc une petite cure « détox ». Détox comme détoxifiante… Pour virer les toxines accumulées au fil des derniers mois. Rien à voir avec un « régime-pour-perdre-du-poids », même si vous risquez quand même de perdre quelques grammes tout en vous nettoyant de vos toxines…

Quelles toxines, allez-vous me demander ?

Je vous l’ai dit ci-dessus, votre alimentation risque d’avoir été un peu … disons un peu moins « saine » que d’habitude, à cause du froid qui vous a fait manger plus, et à cause des différentes fêtes. Et puis, en hiver, avouons-le, on bouge moins qu’en été… Donc, l’un dans l’autre, il est fort probable que votre organisme soit plus, ou moins, encrassé par des toxines, des résidus de pesticides – par exemple – qui, du fait d’une alimentation moins saine et d’un manque d’exercices, n’ont pas eu le temps d’être éliminé par votre organisme.
Rien de bien catastrophique, mais, bon, inutile de garder ces crasses à l’intérieur de vous-même…

Et donc, donner un coup de pouce aux reins et au foie, pour qu’ils éliminent ces déchets, ne peut que faire du bien pour résoudre quelques problèmes, par exemple, de peau, de fatigue et d’insomnie, de nervosité, …

… C’est parti !

 

Une règle générale : allégez votre alimentation !

Non, n’achetez pas des produits « allégés », des machins « light »… Tout ce que ces produits allègent, c’est le poids de votre bourse ! Je ne vais pas revenir sur l’inutilité (voire la dangerosité) de consommer des trucs « light », j’en ai assez parlé au fil de ce blog…
Quand je parle d’alléger votre alimentation, je parle de privilégier des repas légers. Mangez un peu plus souvent, mais très peu à chaque repas.

 

Pas trop de viandes (évitez surtout la viande « rouge », par opposition à la viande « blanche » comme les volailles, le lapin, … ou le poisson, à favoriser). Et si vous pouviez vous octroyer une ou deux (ou trois) semaines de végétarisme, ce n’en serait que mieux.

 

Beaucoup de légumes, de fruits (surtout ceux qui apportent de la Vitamine C).

 

Oubliez les produits industriels et redécouvrez le plaisir de vous mitonner des bons petits plats « maison ».

 

Cuisez le moins possible vos aliments, pour éviter de perdre trop de nutriments. Une cuisson à la vapeur est à privilégier.

 

Consommez des produits les plus naturels et les plus complets que vous puissiez trouver : exit le pain blanc, les nouilles blanches, …

Et, en parlant de pain ou de pâtes, essayez aussi de freiner sur la consommation de sucres, en vous rappelant que les sucres, ce n’est pas seulement le petit cube blanc (ou brun) que vous mettez dans votre café ou votre thé, mais c’est aussi – et surtout – tout le reste ! Du pain, des pâtes, c’est du sucre ! Une pomme de terre aussi !

En fait, les seuls sucres que vous devriez consommer, ce sont les sucres naturellement présents dans les légumes et les fruits. Rien d’autre.

Mais, bon, je sais que ce n’est pas simple de se passer complètement de pains, de pâtes ou de pommes de terre… C’est la raison pour laquelle je vous demande de « freiner », pas de « supprimer ».

 

Réduisez les excitants (café, alcool, tabac), et d’ailleurs, rien ne vous interdit de cesser complètement de fumer durant ces deux-trois semaines de nettoyage … et d’oublier de reprendre cette mauvaise habitude une fois la cure de détox terminée… Idem pour l’alcool : non, il n’est pas obligatoire de consommer des boissons alcoolisées en mangeant, même si les agents en marketing de la guilde des viticulteurs vous affirment le contraire.

La meilleure boisson ? L’eau. Pas trop froide. Et le thé vert…

 

Allégez votre alimentation, disais-je.
Mais la meilleure façon de l’alléger … c’est encore de pratiquer … un petit jeûne !
Non, pas trois semaines de jeûne (encore que … mais alors sous surveillance médicale : il existe des hôpitaux qui proposent des jeûnes de longue durée).
Mais un jour. Ou deux jours. Pour débuter votre période de détox, pour donner le coup de starter. Ou au bout de trois-quatre jours…

 

Bon, alors, quelques petits « + »…
Sept petits « + » à consommer le plus souvent possible (pratiquement quotidiennement, si vous le pouvez), tous les cinq, ou seulement deux-trois… À vous de voir…

L’artichaut, cuit à la vapeur (évitez d’y adjoindre une sauce tartare bien grasse), ou sous forme d’extrait à acheter en ampoules, ou alors en tisane en faisant infuser les feuilles séchées.

Le radis noir, cru (râpé, en petits dés, ou en jus). Mais, bon, son goût assez particulier fait que certains préféreront l’extrait en ampoules. Je les comprends…

Le citron… Le classique jus de citron à boire chaque matin, avec un peu d’eau chaude. Ou à ajouter dans une macédoine de fruits.

Le pissenlit, cru en salade, ou en tisane. Ou encore en extrait ou en teinture-mère.

Des tisanes de menthe et de camomille.

Et enfin, une plante un peu moins connue que les quatre précédentes : la fumeterre, qui agit sur les reins, le foie et sa vésicule, à consommer en tisane.

Oups, j’ai failli oublier… Alors, huit pour le prix de sept : le romarin, en assaisonnement, en tisane, en extrait.

Tisane

Ha, oui, et puis… Sortez, bougez, faites un peu d’exercices !
Il fait si beau !

Advertisements

8 réflexions sur “Détox, détox !

  1. Mais c’est super bon le radis noir ! Et pas cher en plus. Moi j’adore en tout cas. Bon dès que l’homme sera parti (parce que j’ai pas l’envie de cuisiner deux plats différents à chaque repas, et qu’il fait une réaction étrange dès qu’on prononce les mots légumes, vapeurs, suppression des pâtes et du gruyère, le poisson j’en parle même pas), je m’y re mettrai. Et ça fera pas de mal, ces derniers temps je me gavais littéralement, sans aucune raison et sans avoir faim. Je sais pas d’où viennent ces petites crises de « boulimie » (l’homme à la maison peut-être ^^), ou bien l’ennui. Avec les vacances, je sortais moins (alors que là, l’école, hiver comme été, c’est à pied, ce qui me fait 80 minutes de marche par jour). Et vive les tisanes de menthe !

    J’aime

    • Mon foie, comme tous les foies, adore le goût amer du radis noir, mais mes papilles gustatives sont un peu fâchées avec mon foie, alors, elles ont décidé de rouscailler chaque fois que de l’amer passe…

      😆

      J’aime

  2. Bonjour, Eric
    Je suis très souvent (presque toujours) tes conseils, mais j’ai encore pris un kilo, malgré mes exercices et un peu de marche … 😦
    Je te souhaite un bon mardi.
    Bisoux
    dom

    J’aime

  3. Merci, c’est parfait, y a plus ka….mais c’était déjà le ka, je vais en plus réduire les portions et pratiquer le plat unique et la bonne mesure :
    En vrai la bonne quantité de nourriture qu’il nous faut par repas se « CONTIENT », (en image, car en vrai ça coule partout), dans la coupe que forme nos mains réunies !!! Ça calme tout de suite !!!!
    C’est une bonne « mesure », nous avons tous, quelle coïncidence, la taille des mains qui correspondent à notre besoin, le reste, ce qui déborde, débordera sur nos hanches, notre ventre et tout partout :!!!!!
    hahaha, !!!!!!!!!bonne mesure, bonne chance , et courage……
    Bisoux du matin!!!!!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.