Du neuf sur « Prescrire »

 

C’est la seconde année que la revue Prescrire publie (début février[1]) son bilan des médicaments qui sont plus dangereux qu’utiles.

Une liste de 68 médicaments commercialisés en France (« Prescrire » est une revue française, mais ces produits sont évidemment commercialisés en Belgique aussi, peut-être sous d’autres noms commerciaux).

Des médocs que, dit la revue, tant les patients que les soignants ont intérêt, sans attendre les décisions des hautes z’autorités de santé, à choisir d’éviter !

Quels médocs ?

Soit des médocs qui sont efficaces mais exposent à des risques disproportionnés par rapport aux bénéfices…

Soit des médocs anciens et dépassés, qu’on devrait remplacer par d’autres qui ont une balance bénéfices-risques plus favorable…

Soit des récents, mais dont la balance bénéfices-risques est moins favorable que des médicaments plus anciens…

Soit des médocs dont l’efficacité n’est pas prouvée au-delà d’un effet placebo, et qui exposent à des effets indésirables graves…

 

Voici cette liste, les médicaments étant classés selon leur emploi :

 

Cancérologie

 

Le catumaxomab (Removab)

Le panitumumab (Vectibix)

La trabectédine (Yondelis)

Le vandétanib (Caprelsa)

La vinflunine (Javlor)

 

Cardiologie

 

L’aliskirène (Rasilez), un antihypertenseur inhibiteur de la rénine

Le fénofibrate (Lipanthyl ou autre), hypocholestérolémiants (anticholestérol)

Le bézafibrate (Befizal), hypocholestérolémiants (anticholestérol)

Le ciprofibrate (Lipanor ou autre), hypocholestérolémiants (anticholestérol)

L’ivabradine (Procoralan), un inhibiteur du courant cardiaque

Le nicorandil (Adancor ou autre), un vasodilatateur

La trimétazidine (Vastarel ou autre), substance aux propriétés incertaines utilisée dans l’angor

 

Dermatologie, allergologie

 

Le tacrolimus dermique (Protopic), un immunodépresseur dans l’eczéma atopique

La méquitazine (Primalan), un antihistaminique H1 “sédatif” et “atropinique” dans les allergies

La prométhazine injectable (Phénergan), un antihistaminique H1 dans l’urticaire sévère

 

Diabétologie, nutrition

 

Les inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase 4 (DPP-4, alias gliptines) :

  • la linagliptine (Trajenta, Jentadueto)
  • la saxagliptine (Onglyza, Komboglyze)
  • la sitagliptine (Januvia, Xelevia, Janumet, Velmetia)
  • la vildagliptine (Galvus, Eucreas)

L’orlistat (Xenical ou autre)

 

Douleur, Rhumatologie

 

Antalgie

Les coxibs :

  • le célécoxib (Celebrex)
  • l’étoricoxib (Arcoxia)
  • le parécoxib (Dynastat)

La floctafénine (Idarac)

Le kétoprofène en gel (Ketum gel ou autre)

Le piroxicam (Feldène ou autre)

 

Ostéoporose

Le dénosumab (Prolia)

Le strontium ranélate (Protelos)

 

Arthrose

La diacéréine (Art 50 ou autre)

La glucosamine (Voltaflex ou autre)

 

Divers

Le méthocarbamol (Lumirelax), myorelaxant

Le thiocolchicoside (Coltramyl ou autre), myorelaxant

La quinine (Hexaquine, Okimus, Quinine vitamine C Grand)

La spécialité Colchimax (colchicine + poudre d’opium + tiémonium)

L’association dexaméthasone + salicylamide + salicylate d’hydroxyéthyle (Percutalgine)

L’association prednisolone + salicylate de dipropylène glycol (Cortisal)

 

Gastro-entérologie

 

La dompéridone (Motilium ou autre), neuroleptique, traitement des reflux gastro-œsophagiens

Le dropéridol (Droleptan), neuroleptique, traitement des reflux gastro-œsophagiens

Le prucalopride (Resolor), apparenté aux neuroleptiques, traitement de la constipation chronique

 

Gynécologie, endocrinologie

 

La tibolone (Livial), stéroïde de synthèse dans le traitement hormonal substitutif de la ménopause

 

Hématologie

 

Le fer dextran (Ferrisat)

 

Infectiologie

 

La moxifloxacine (Izilox), antibiotique

La télithromycine (Ketek), antibiotique

 

Neurologie

 

Maladie d’Alzheimer

Le donépézil (Aricept ou autre)

La galantamine (Reminyl ou autre)

La rivastigmine (Exelon ou autre)

La mémantine (Ebixa ou autre)

 

Migraine

La flunarizine (Sibelium), neuroleptique

L’oxétorone (Nocertone), neuroleptique

 

Maladie de Parkinson

La tolcapone (Tasmar)

 

Pneumologie, ORL

 

L’éphédrine, décongestionnant vasoconstricteur

La naphazoline, décongestionnant vasoconstricteur

L’oxymétazoline, décongestionnant vasoconstricteur

La pseudoéphédrine, décongestionnant vasoconstricteur

Le tuaminoheptane, décongestionnant vasoconstricteur

L’omalizumab (Xolair), anticorps monoclonal utilisé dans l’asthme

La pholcodine, opioïde utilisé dans le traitement symptomatique de la toux,

La pirfénidone (Esbriet), immunodépresseur

Le tixocortol (Thiovalone), corticoïde autorisé dans les maux de gorge

 

Psychiatrie, dépendances

 

Antidépresseurs

L’agomélatine (Valdoxan)

La duloxétine (Cymbalta)

Le milnacipran (Ixel ou autre)

La venlafaxine (Effexor LP ou autre)

La tianeptine (Stablon)

 

Autres psychotropes

L’asénapine (Sycrest), neuroleptique, traitement du trouble bipolaire

La dapoxétine (Priligy), éjaculation précoce

L’étifoxine (Stresam), traitement de l’anxiété

 

Sevrage tabagique

La bupropione (Zyban)

La varénicline (Champix)

 

 

 

Il y en a un pour lequel j’aimerais avoir plus de précision. La glucosamine. J’ignorais que ça existait en « médicament », moi…

Donc, ne connaissant que le complément alimentaire que je sais généralement inoffensif, je me suis renseigné… Voici tout ce que « Prescrire » en dit : La glucosamine (Voltaflex° ou autre) expose à des réactions allergiques (angioedèmes, néphropathies interstitielles aiguës) et à des hépatites.

Voltaflex ? Je ne connaissais pas… Maintenant, je connais, de nom… Et je ne pense pas que ce qu’on en dit soit suffisant pour ne pas prendre le complément alimentaire que je propose à mes clients qui souffrent d’arthrose.


[1] Bin, oui, cet article a été écrit voici plus d’un mois…

 

 

Advertisements

8 réflexions sur “Du neuf sur « Prescrire »

    • Es-tu bien certain qu’il s’agissait d’insultes proférées contre toi ?
      Il faudrait peut-être apprendre à lire, … et à comprendre…

      Quant à la suppression que tu demandes, puisqu’elle a été faite depuis longtemps, je me permets de remettre le texte qu’elle concernait :
      Trolleries du jour…
      Le 21 : 13…
      Le 22 : 7…
      Le 23 : 3…
      Le 24 : 18 !
      Le 25 : 3…
      Le 26 : 1 !
      Le 27 : 1 ?
      Le 28 : 3…
      Le premier mars : 4…
      Le 02 : 3…
      Le 03 : 5…
      Le 04 : 3…
      le 05 : 1 !
      Les 06 et 07 : zéro ! † ?
      Le 08 : 1 (zut, il vit encore)
      Le 09 : 0…
      Le 10 : 3…
      Le 11 : 4…
      Le 12 : 3…
      Le 13 : 3 dont un de 28 pages/écrans…

      J’aime

    • Je n’ai que faire de tes « courriels » de harcèlement.
      Mais c’est gentil de faire remarquer que je ne me parjure pas quand j’explique que tu me harcèles via ce blog ET via ma messagerie !

      J’aime

    • Bien le bonjour…
      Si j’ai entendu parler du Tricartil ?
      Oui, et non…
      « Oui », j’en ai vaguement entendu parler, en ce sens que je me souviens d’avoir vu une pub pour ce médicament (ou complément alimentaire ?) utilisé pour assouplir les articulations (enfin, c’est ce que je crois me rappeler : je ne suis pas pharmacien – ni médecin – et je suis loin de connaître tous les produits qu’on peut trouver dans une pharmacie)… Mais si vous m’en parlez, c’est probablement parce que vous en savez plus que moi sur le sujet et que vous aimeriez connaître mon avis quant à son efficacité.
      Et c’est là qu’intervient le « non », parce que, justement, je n’ai aucune idée de son efficacité. Je ne connais personne qui en aurait pris (ou alors, il ne me l’a pas dit).
      Je suis désolé de ne pas pouvoir vous en dire plus…
      Un bon week-end à vous…

      J’aime

Les commentaires sont fermés.