Super ?

Hyper !

Hyper comme hypertension…

 

Vous souffrez d’hypertension ?

Prenez donc un bain de soleil.

Si l’on en croit une étude publiée dans le Journal of Investigative Dermatology, la relation entre le soleil et la diminution de l’hypertension est simple : quand votre peau est exposée au soleil, cela fait passer un peu d’oxyde nitrique dans votre sang, et l’oxyde nitrique régule votre pression artérielle.

Apparemment, c’est l’exposition aux UVA qui dilate les vaisseaux sanguins, diminue la pression artérielle, et modifie les niveaux les métabolites de l’oxyde nitrique dans la circulation. L’exposition aux UVB, elle, modifie les niveaux de Vitamine D, synthétisée à partir du cholestérol situé juste sous la peau.

Bref…

Ne pas s’exposer trop longtemps au soleil, c’est peut-être très bien pour éviter le cancer de la peau, mais s’y exposer trop peu, finalement, ça pourrait augmenter votre pression artérielle, et donc votre risque d’ennuis cardiovasculaires.

 

Cette découverte de Martin Feelisch, de l’Université de Southampton, et de Richard Weller, de l’université d’Edinburgh, explique pourquoi la pression artérielle est généralement plus haute en hiver qu’en été.

Mais aussi plus basse dans les pays plus proches de l’équateur que dans les pays plus proches des pôles.

Et les mêmes variations se retrouvent dans les courbes des maladies cardiovasculaires : au moins il y a du soleil, au plus le nombre de crises cardiaques et d’AVC grimpe…

Je ne devrais pas vous le dire (pour ne pas vous inciter à trop fréquenter les instituts de beauté), mais sachez que, dans les cabines de bronzage, vous recevez surtout des UVA (et très très peu d’UVB).

Ce qui signifie qu’une exposition au « soleil artificiel » peut éventuellement faire baisser votre hypertension, mais ne vous fera pas gagner la moindre cuillérée de Vitamine D !

Mais ce ne n’est pas un effet très durable, pas plus de quelques dizaines de minutes, voire quelques heures…

Il existe d’autres manières de faire un peu baisser votre pression sanguine.

Commencez par cesser de fumer. Et de boire; De l’alcool, évidemment… 😉

 

Ensuite, chassez le sel (le chlorure de sodium) de votre assiette.

Mais bannir la salière ne va pas changer grand-chose, parce que c’est surtout … le reste … qui est important dans un « régime pauvre en sodium ».

Quel reste ?

Hé bien, le sel qui est présent … dans les aliments qui proviennent d’une boîte de conserve, d’un plat industriel, …

C’est LÀ que se cache la plus grande quantité de ce sel qui vous pose problème !

Alors, (re)mettez-vous à mitonner des petits plats « made in maison », et virez donc toutes ces saletés de boîtes et de barquettes qui vous apportent du gras inutile, du sucre inutile, et du sel inutile !

Non seulement ce sera bénéfique pour votre pression artérielle, mais ça vous préservera d’ennuis de santé, comme – évidemment – les problèmes cardiovasculaires, mais aussi le diabète ou le déclin cognitif !

Et si vous ignorez dans quoi (dans les produits industriels) se trouve le plus de sel, voici, par ordre d’importance (le premier étant celui qui comporte le plus de sodium), les pires produits salés :

–          pain,

–          charcuteries,

–          viandes de salaison,

–          volailles,

–          soupes,

–          hamburger et sandwich du fastfood,

–          fromages,

–          spaghetti et autres plats de pâte,

–          pains de viande et autres plats de viande

–          croustilles telles que les chips, bretzels et popcorn…

Hé oui, mieux vaut manger des chips que du pain industriel !

Mais, bon, si vous continuez à consommer des crasses industrielles, pensez à lire les étiquettes, parce que, selon les marques, le taux de sel varie parfois du simple au double, ou au triple… Voire au quadruple !

 

Baisser le « sel au sodium », c’est bien, mais manger un peu plus de machins qui contiennent du potassium, c’est encore mieux !

Parce que remplacer, dans votre organisme, le sodium par le potassium aide la pression artérielle à baisser.

Sans avoir recours aux compléments alimentaires (parce que trop de potassium peut être dommageable pour vos reins, surtout si vous prenez certains médocs contre l’hypertension ou des diurétiques).

Par exemple (entre autres produits), avocats, bananes, champignons, dattes, épinards, lentilles, noix, pomme de terre, …

 

Parfois, certains compléments et certains aliments peuvent être bénéfiques : boire une tasse de café par jour (sauf si vous êtes fumeur, parce qu’alors, les effets bénéfiques antihypertenseurs s’effacent) ; consommer 350 à 400 mg de magnésium par jour ; consommer des produits riches en calcium (et ne venez pas encore me proposer du lait 👿 ) ; consommer des Oméga-3 (mais attention si vous prenez des compléments : plus de 3g par jour, et vous risquez d’avoir votre sang trop « liquide » et de faire l’une ou l’autre hémorragie) ; un peu de Co-enzyme Q10 ; du chocolat noir (ou, mieux, du cacao pur) ; boire du jus de betterave (qui contient de l’oxyde nitrique dont je parlais ci-dessus)…

 

Une dernière chose : savez-vous que les calories prises le matin n’ont pas les mêmes effets sur le poids, le diabète, l’hypertension et les gras sanguins que celles prises le soir ?

Une étude, publiée dans la revue Obesity par Daniela Jakubowicz et ses collègues de l’Université de Tel Aviv, explique comment ces chercheurs ont étudié le métabolisme de deux groupes de femmes (mais il n’y a pas de raison pour que ça ne soit pas la même chose chez les hommes). L’un des groupes mangeait 50% de leurs calories le matin, 35% le midi, et 15% le soir, tandis que l’autre groupe consommait le même nombre de calories, mais selon la répartition inverse (15% le matin, 35% le midi et 50% le soir).

Résultat : le groupe qui prenait un petit repas le matin et un gros repas le soir était composé des femmes qui ont perdu le moins de poids, avaient des niveaux plus importants de ghréline (une hormone de régulation de la faim, ce qui indique que ces femmes avaient plus envie de grignoter), mais aussi des taux plus importants d’insuline, de glucose et de triglycérides, soit ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’hypertension et d’hypercholestérolémie.

Bref, rappelez-vous le bon vieil adage : un repas de roi le matin, de prince le midi, et de manant le soir !

Et évitez le grignotage nocturne !

Bon appétit !

Advertisements

4 réflexions sur “Super ?

  1. Merci pour tous ces rappels !! Moi c made in maison , soleil , jus de betterave j’adore bonne soirée

    J’aime

    • Merci, maistre Léo. Un temps superbe ! Et si j’en crois la météo, c’est parti comme ça jusque mercredi prochain (en tout cas, en Belgique).
      Espérons que ce ne soit pas le prélude à un été trop chaud…
      Quoique… Si l’été est aussi détraqué que l’hiver, on aura peut-être de la neige ?
      Belle journée !

      J’aime

Les commentaires sont fermés.