Debout, assis, debout, assis…

 

Les cavaliers connaissent cette suite de positions (en caricaturant un peu : assis sur la selle, debout sur les étriers, assis sur la selle, debout sur les étriers, …) quand on pratique le trot enlevé… Une allure un peu « tape-cul », avouons-le, quand on n’a pas bien compris le mouvement… 😉

 

Une étude publiée dans la revue BMC Public Health et réalisée par Sara Rosenkranz, Richard Rosenkranz et leurs collègues de l’Université d’État du Kansas, pourrait bien suggérer que nous devrions … nous mettre plus souvent à cette allure…

Je vous esssplique…

Les chercheurs ont épluché les données concernant 194.545 hommes et femmes âgés entre 45 et 106 ans. Des données sur leur santé, sur leur qualité de vie, et sur le temps passé debout ou assis…

Je vous passe les détails, mais il semble, d’après les chercheurs, que le sport dont on nous casse les oreilles depuis des années ne soit pas suffisant pour être en bonne santé !

Une demi-heure à une heure par jour d’activités physiques (même juste de la marche, pas la peine de vous inscrire au gymnase du coin ou de vous préparer pour un marathon), c’est bien. C’est très bien, même.

Mais si vous passez le reste du temps assis, vos trois cents minutes (en moyenne par semaine) de « sports », d’activités physiques, ce ne sera pas suffisant !

Parce que, finalement, il a été prouvé que c’était surtout le temps passé debout qui comptait, plus encore que le respect de l’activité physique quotidienne !

Bref, vous tenir debout au cours de la journée, plutôt que de vous asseoir pendant des heures sans interruption, c’est surtout ça qui va améliorer votre santé et votre qualité de vie, et qui va réduire le risque de maladies chroniques, du genre des maladies cardiovasculaires, du diabète, ou des cancers du sein et du côlon, entre autres…

Ce qui ne doit pas vous empêcher de faire du sport aussi !

 

Bref, si vous êtes généralement assis (employé de bureau, secrétaire, …), pensez à vous lever souvent (pour aller vous chercher un verre d’eau ou une tasse de thé, par exemple[1]), et, si vous en avez la possibilité, aménagez votre poste de travail pour pouvoir vous en servir aussi quand vous êtes debout… Si vous êtes un peu bricoleur, ça ne devrait pas être trop difficile de modifier légèrement votre bureau pour que votre clavier et votre souris puissent se positionner à 60 et à 95 centimètres du sol (et votre écran à la hauteur de vos yeux quand vous êtes assis ou debout).

Parce que, rester assis durant de longues périodes, avec peu de contractions musculaires, ça inactive une protéine (la lipoprotéine lipase) qui sert à produire de l’énergie à partir de vos graisses et de vos triglycérides. C’est un peu comme si vous commandiez à votre organisme d’arrêter les processus de stimulation de votre métabolisme durant toute la journée. Tandis qu’en vous levant (et en restant debout) régulièrement, vous faites redémarrer lesdits processus.

 

Bon, allez, hop, dès que vous aurez terminé de lire cette ligne, vous laisserez un commentaire, puis vous vous mettrez debout !

 

 

 

 


[1] NON, pas pour aller fumer une clope !

 

 

 

Advertisements

5 réflexions sur “Debout, assis, debout, assis…

  1. Bonjour, Eric
    Je vais dimanche chez ma fille qui a deux chevaux : je vais essayer de monter sur l’un d’eux, mais je les avertis de prévoir un treuil !!!
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux
    dom

    J’aime

  2. Bonjour Eric,

    Moi, j’en pense qu’il va falloir que je me décide à me lever plus souvent, car je passe souvent une bonne partie de mes journées devant mon ordinateur.

    Un médecin thaï me l’avait déjà dit, mais je m’étais empressé de… euh, oublier ?

    Dis-moi, tu as vraiment bricolé ton bureau ? Parce que tu dois passer un certain temps devant ton ordinateur, toi aussi ? Envoie-moi les plans, merci ;O)

    Bien amicalement,

    Jean-Louis

    J’aime

Les commentaires sont fermés.