Asbestose et mésothéliome en hausse !

😯

Asbestose et mésothéliome ? Ça se mange, ou ça se met dans le café ?

Ni l’un ni l’autre : ça tue !

 

Ce sont les noms de deux maladies[1] qui sont causées par l’amiante.

L’asbestose (ou amiantose au Québec), c’est une fibrose pulmonaire. On tousse (de plus en plus), on n’arrive plus à respirer (de moins en moins au fil des années), on n’arrive plus à évacuer l’oxyde de carbone, on finit par s’étouffer… Moche et long…

Et on appelle mésothéliome (mésothéliome pulmonaire) le cancer de la plèvre, le « sac » qui entoure les poumons. Je précise mésothéliome pulmonaire parce que ce cancer peut s’attaquer à d’autres « sacs » que celui qui entoure les poumons : le péricarde (qui entoure le cœur) ou le péritoine (qui entoure les intestins), mais le cancer dû à l’amiante concerne principalement la plèvre… Moche aussi, mais on en souffre moins longtemps : généralement, on meurt dans l’année qui suit le diagnostic !

 

Mais ? L’amiante est « persona non grata » en Belgique (et en France aussi, d’ailleurs) depuis plus de douze ans, pourtant ?[2]

Bin, oui, mais, comme pour bon nombre de maladies qui proviennent de l’exposition à des « saloperies », il faut dix, vingt, voire trente ans (ou même quarante ans pour le cancer de la plèvre !) pour que ces maladies se déclarent !

Vous fumez, vous risquez de choper un cancer du poumon mais il est peu probable que, le lendemain de votre première cigarette, votre médecin vous envoie au centre oncologique le plus proche.

Vous mangez des plats préparés bourrés de graisses saturées, vous risquez le diabète, mais là non plus, ce n’est probablement pas après votre première boîte de cassoulet que vous recevrez votre première injection d’insuline.

Avec l’amiante, c’est la même chose : vous avez peut-être, avant l’interdiction, été exposé durant des années à l’amiante, avant de tomber malade des dizaines d’années après la dernière exposition.

Le côté positif, c’est que, maintenant qu’on le sait (que l’amiante provoque des maladies[3] et que ces maladies peuvent survenir des années plus tard), les malades, à défaut d’être guéris, peuvent au moins bénéficier d’une aide de l’état via le « Fond de l’Amiante », l’AFA (en Belgique).

Ce Fond vient de dévoiler leurs derniers chiffres : l’AFA a reconnu l’an dernier 212 nouveaux cas de mésothéliome, soit une augmentation de 13% par rapport à 2012 et de près de 25% par rapport à 2011 !

Le fond des maladies professionnelle dit qu’il ne comprend pas d’où vient cette augmentation, ni si les chiffres vont continuer à augmenter…

Bin, je ne sais pas, moi… Mais si c’est une maladie qui met entre vingt et quarante ans à se déclarer, qu’en pensez-vous ?

Quoi qu’il en soit, jusqu’en 2012, on dénombrait chaque année, en Belgique, une moyenne de 112 décès à la suite d’un mésothéliome, mais en 2013, il y a eu 202 décès… Presque le double…

Et dire que si l’on avait écouté les médecines non-conventionnelles, on aurait pu éviter facilement une bonne moitié de ces décès ! Mais comme c’est à la médecine officielle que nos gouvernements « obéissent »…

 

 

 


[1] Deux parmi d’autres. L’amiante est responsable, par exemple, des problèmes de santé suivants : des cancers broncho-pulmonaires, des cancers digestifs, des épaississements pleuraux, des plaques pleurales, …

[2] Les premiers rapports datent de 1960, mais c’est seulement en 1997 qu’on a définitivement interdit l’amiante en France, par exemple, et en 2001 en Belgique ! Et il existe même des endroits où l’amiante est toujours officiellement considéré comme étant « sans danger » ! Au Canada, par exemple, où le gouvernement obéit apparemment encore plus aux industriels qu’à la médecine qui a pourtant reconnu le danger… D’ailleurs, l’amiante n’est pas inscrit dans la liste des produits dangereux établie par la Convention de Rotterdam parce que … le Canada s’y est opposé (ainsi que l’Inde, le Pakistan, le Viêtnam, les Philippines…) !

[3] Ça ne s’est pas fait sans mal ! Déjà du temps des « anciens » Grecs et Romains, on savait que l’amiante était un danger pour la santé, mais les médecins modernes ont nié la chose durant des années quand on a commencé à mettre de l’amiante un peu dans tout… Six mois avant l’interdiction de l’amiante en France, par exemple, la fameuse académie de médecine hurlait à qui voulait l’entendre que l’amiante était un matériau sûr et sans danger aucun ! La même académie qui nous raconte des craques que les vaccins sont sûrs et sans danger, ou que l’exposition aux ondes électromagnétiques sont également sans danger (entre autres mensonges affirmations).

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Asbestose et mésothéliome en hausse !

Les commentaires sont fermés.