Bonne nouvelle !

 

L’incidence des maladies cardiovasculaires est un peu en déclin chez nous et aux USA !

Pas de quoi pavoiser, cependant : UN PEU en déclin, ai-je dit, … mais dans nos pays, les maladies cardiovasculaires sont quand même encore la cause d’environ 50% des décès !

Il y a encore des progrès à faire ! Beaucoup de progrès !

Des progrès … dans notre alimentation !

Comme vous le savez (ou devriez le savoir, mais si vous êtes un lecteur de ce blog, vous le savez déjà), les fibres alimentaires jouent un rôle de protection contre les maladies cardiovasculaires.

Si l’on compile tout ce qui se dit dans la littérature scientifique, on se rend compte qu’il faudrait consommer quotidiennement sept grammes de fibres pour réduire de 9% le risque cardiovasculaire.

Facilement faisable : il s’agit de consommer, par exemple, une assiette de céréales complètes avec des haricots ou des lentilles, soit ce qui pourrait remplacer un steak chez un végétarien. Ou alors trois-quatre portions de fruits ou de légumes, soit la moitié de ce qu’il est recommandé chaque jour.[1]

 

 

Tant qu’on parle de l’alimentation et de la santé…

Vous savez donc que l’alimentation influence très fort la santé.

Les fruits, les légumes, les fibres, …, tout cela influence donc la santé.

À plusieurs niveaux, pas que pour contrer des ennuis cardiovasculaires.

Une étude a été réalisée par des chercheurs du centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne. Étude portant sur les liens entre l’alimentation et l’asthme. Étude qui a été publiée dans la revue Nature Medicine.

Hé bien, accrochez-vous : ces chercheurs ont découvert que, chez les souris (mais il n’y a pas vraiment de raison pour que ce ne soit pas le cas, avec les humains), la consommation de fibres influençait la flore intestinale et réduisait l’inflammation au niveau des bronches.

Traduction : un régime riche en fruits et légumes permet de limiter les risques d’asthme.

Bref, amis asthmatiques, si vous ne voulez pas dégainer trop souvent votre inhalateur, il semblerait que ce soit bien de consommer une nourriture riche en fruits et légumes, c’est-à-dire contenant une dizaine de fois plus de fibres fermentables que ce que l’on retrouve généralement dans les régimes alimentaires européens habituels.

Ces fibres, pour on ne sait encore trop quelle raison[2], permettent apparemment de fabriquer plus de mucus dans les poumons, ce qui protège les voies respiratoires contre une réaction allergique excessive.

Mais, bon, ce n’est pas parce que vous mangez plus de fruits et de légumes que vous ne pouvez pas vous protéger des autres éléments déclenchant les crises d’asthme : animaux, énervement, exercice physique, fatigue, moisissures, pollen, pollution, poussières, produits chimiques, …

 

Notez quand même que ce n’est pas la première fois que des scientifiques découvrent un lien entre les bactéries digestives et l’asthme. Récemment, une étude avait démontré, par exemple, que le fait d’avoir un chien durant l’enfance modifiait la flore intestinale et protégeait contre les allergies.

 

Bon, alors, je vous ressers une portion de légumes, ou deux ? Et un fruit en entrée ?

 

 

 


[1] Oui, je sais, en Europe, on recommande de manger cinq portions de fruits et légumes par jour, mais de l’autre côté d l’Atlantique, on recommande plutôt huit à dix portions !

[2] Il semblerait que la consommation de fibres modifie la vie microbienne intestinale et induise une hausse de la synthèse d’acides gras volatils. Acides gras qui migrent, via le sang, pour aller influencer la maturation de certaines cellules immunitaires, notamment des macrophages, dans la moelle osseuse. D’où une moindre réaction inflammatoire excessive dans les bronches lors du contact avec un allergène.

 

 

 

Advertisements

10 réflexions sur “Bonne nouvelle !

Les commentaires sont fermés.