Fou !

 

Fou comme … Fukushima !

Bon, alors, je résume vite fait…

Parce que c’est tellement « banal », tellement « normal » (je n’ai pas dit « naturel », mais « normal »), que je ne vais pas pondre trois pages sur le sujet…

 

Il était une fois un porte-avions.

L’USS Ronald Reagan.

Qui se promenait du côté de la côte japonaise en mars 2011…

Le onze mars, la petite barquette (de trois hectomètres un tiers de long) envoie trois hélicos survoler la zone de Fukushima, des fois que les USA pourraient donner un coup de pouce à TEPCO…

Pas une bonne idée : les trois ventilateurs volants reviennent à bord du porte-avions avec de la radioactivité sur les pales.

Et les 17 membres des trois équipes en vol ont, eux aussi, ramassé quelques louches de radiations.

Ensuite, l’USS Cow-Boy … heuuu … l’USS Ronald Reagan patrouille quelque quatre grosses semaines dans la région, histoire d’encore encaisser quelques malheureuses radiations tout en aidant les populations du coin.

 

Pas graves, non, les radiations…

Un communiqué officiel de la Navy raconte que la contamination n’était pas pire que celle qu’auraient reçue les marins s’ils avaient passé un mois au soleil !

 

Faut croire qu’à la Navy, ils n’ont pas de spécialistes ni de la radioactivité ni du bronzage, parce qu’en décembre 2012, huit militaires attaquent TEPCO et réclament des centaines de millions de dollars de dommages et intérêts suite à des gentilles maladies diverses.

 

En mars 2012, les huit deviennent vingt-six à râler – on les comprend, on râlerait à moins – parce qu’ils sont atteints de cancers (des testicules – surtout chez les hommes –, de la thyroïde, du sang, du cerveau, …) et autres joyeusetés (hémorragies rectales, vaginales – surtout chez les femmes – ou nasales, mal de crâne, …).

La somme réclamée à TEPCO atteint les deux milliards de dollars. Un milliard et demi d’euros… Une paille…

 

TEPCO se tait. Le Pentagone aussi. Après tout, comme je vous l’ai déjà expliqué, les USA sont plutôt copains-copains avec le nucléaire japonais, alors, évidemment, le Pentagone ne va pas attaquer les amis de l’Amérique, hein !

Pire. Le Pentagone va même jusqu’à jurer qu’il est impossible que toutes ces méchantes maladies puissent avoir été causées par les quelques malheureuses radiations reçues quand le porte-avions est resté (quand même durant un mois) non loin de Fukushima !

 

Décembre 2013, les vingt-six deviennent cinquante-et-un. Ils intentent une « class action », une action en justice collective contre TEPCO.

 

Et dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser (bonjour, Michel) que, dans les jours à venir, ils seront au total environ cent-cinquante plaignants, avec une demande légitime de six milliards de dollars, soit quarante millions chacun.

 

TEPCO n’a qu’à bien se tenir, parce qu’il paraît que ce n’est pas n’importe qui défend les militaires malades ! Un certain Charles Bonner. Je ne le connais pas, mais selon les journalistes qui en parlent, c’est un lion qui ne va pas laisser la moindre chance à TEPCO de passer outre un bon procès pas piqué des vers…

Ce qui me fait marrer (enfin, ça me ferait marrer si ce n’était pas si catastrophique, disons que je ris jaune, ce qui est normal quand on parle du Japon), c’est que TEPCO, avant la catastrophe nucléaire, était le plus grand, le plus riche producteur d’électricité privé du monde. Mais il a été nationalisé en 2012…

Résultat de ce tour de passe-passe : c’est TEPCO le responsable de ce bordel, mais ce seront les pauvres Japonais qui mettront la main au portefeuille pour payer les travaux et indemniser les malades !

 

Ha, oui, tiens, j’y pense…

J’ai failli oublier…

Fukushima continue à fuir…

Entre trois cents et quatre cents tonnes de flotte radioactive coulent chaque jour dans le Pacifique…

Mais, bon, vous vous en doutiez, je suppose ?

 

 

Advertisements

6 réflexions sur “Fou !

  1. Bonjour, Eric
    Moi aussi, je ris jaune … J’espère que le procès portera ses fruits pour ces pauvres hommes …
    Je te souhaite un bon mardi.
    Bisoux
    dom

    J’aime

  2. Beh oui, les pauvres… Mais c’est malin aussi à leurs responsables d’aller jouer avec le feu et traîner dans cette zone ! C’est l’Amirauté qu’ils devraient attaquer !

    J’aime

  3. Ouf je viens de réussir à me connecter à Google pour commenter chez toi !
    Hallucinant tout ça, et pour les fuites, oui je suis au courant.
    Mais mis à part quelques articles…. on n’en entend plus parler !!!!
    Comme si nous étions des cons, avec un QI inférieur, et que ne nous se soyons pas aptes à réfléchir, comme si cette catastrophe n’en était pas une… à long terme.
    Bref… Bises

    J’aime

      • « VOUS DEVEZ RESILIE VOTRE CONTRAT », dis-tu, mon bon Gérard ?
        C’est ce que j’ai fait. J’ai résilié mon contrat « normal » pour ne plus me fournir qu’auprès de fournisseurs d’énergie « verte »… J’ignore si ce genre de contrat existe en France…
        Dis voir… Tu n’en as pas marre de hurler toute la journée ?

        J’aime

  4. Ce n’est que la pointe de l’iceberg ! Pauvres japonais ! Je crois qu’ils financent leur dette abyssale aussi.
    Bonne fin de journée.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.