Une réaction à la lecture d’un article…

 

Je viens de lire ce huit janvier[1] un article dans « L’Avenir » (note pour les amis français : il s’agit d’un journal wallon, créé en 1839 sous le nom « L’Ami de l’Ordre », rebaptisé en 1918 du nom « Vers l’Avenir », et qui a re-changé de nom en 2010 pour devenir le plus court « L’Avenir »[2]).

Un article que je vous cite ci-dessous :

 

 

 

Le jeûne par intermittence, la tendance régime qui inquiète

 

Alors que nombreuses sont les personnes à avoir pris comme bonne résolution de perdre les quelques kilos accumulés pendant les fêtes de fin d’année, le jeûne par intermittence, appelé «intermittent fasting» ou IF en anglais, fait de nombreux adeptes en ce mois de janvier.

 

Cette tendance provient en partie de l’engouement pour le régime 5:2, qui s’inspire de l’ouvrage «The Fast Diet» de Michael Mosley et Mimi Spencer. Ce régime encourage à réduire sa consommation de calories certains jours de la semaine pour perdre les kilos superflus. Ainsi, deux jours par semaine, on ne mange qu’un quart des calories habituellement consommées par jour (soit 500 calories pour les femmes et 600 pour les hommes), et on continue de manger normalement le reste de la semaine.

 

Les défenseurs de ce régime promettent une importante perte de poids et une baisse de l’appétit. Ils soulignent aussi des effets positifs sur l’espérance de vie, la jeunesse et il préviendrait même la sénilité. Mais ce type d’alimentation pose aussi des problèmes.

 

De nouveaux régimes du même genre ont récemment vu le jour, à l’instar du régime 4:3, pensé par le docteur Krista Varady, auteur du livre «Every Other Day», qui préconise de jeûner un jour sur deux.

 

À en croire un article de «The Independent», une association de nutritionnistes britanniques (British Nutrition Foundation) organise un colloque sur le jeûne par intermittence cette semaine. Le quotidien britannique note par ailleurs que les hommes semblent particulièrement s’intéresser à ce type de régimes.

 

Des chercheurs de l’université de Californie du Sud mènent actuellement une étude sur les effets de ce type de régimes sur la perte de poids et la tension artérielle, ils sont donc scrutés de près.

 

Certains nutritionnistes mettent en garde contre l’idée de jeûner plusieurs jours par semaine. Tout d’abord, les privations peuvent entraîner une obsession pour la nourriture et ensuite encourager à trop manger les jours d’alimentation normale, comme l’a confié Heather Mangieri, porte-parole de l’American Dietetic Association à LiveScience. De plus, les personnes qui suivent de tels régimes peuvent avoir tendance à se reporter sur des aliments peu équilibrés qui pourraient «potentiellement entraîner des carences nutritives et de mauvaises habitudes alimentaires», a conclu le médecin.

 

 

 

 

Bonne analyse des erreurs…

Mais bien réalisé, ce jeûne intermittent ne pose pas de problème de santé, au contraire… Bien réalisé… Sans faire les erreurs reprises dans cet article.

Mais…

Évidemment, « on » ne va garder que les erreurs pour bientôt[3] annoncer officiellement que le jeûne intermittent n’est pas bon pour la santé !

Comme d’hab…

Tous les moyens sont bons pour dénigrer ce qui n’a pas l’heur de plaire à certains…

 

Qu’est-ce qu’on en dit ?

Deux jours par semaine à ne manger que 5-600 kcal ? Oui, pourquoi pas… Ou plutôt un jour par semaine, pour ne pas affoler votre organisme qui pourrait prendre la mauvaise habitude de stocker en prévision des jours trop rapprochés de diète…

Alors, les promesses :

–          « importante perte de poids », première erreur : oui, vous allez perdre du poids, forcément, mais ce n’est pas (ça ne devrait pas être) le but de ce système. Le but, c’est de mettre votre système digestif (et tout votre organisme) au repos.

–          « baisse de l’appétit », logique : à force de moins remplir l’estomac, petit-à-petit, vous allez prendre l’habitude de manger moins … SAUF … si les jours « sans restriction », vous mangez deux fois plus pour compenser !

–          « effets positifs sur l’espérance de vie, la jeunesse et il préviendrait même la sénilité ». Exact, et prouvé scientifiquement par plusieurs études.

–          « Mais ce type d’alimentation pose aussi des problèmes ». Non, pas si c’est bien fait ; oui si c’est fait n’importe comment… Comme toujours !

Jeûner un jour sur deux n’est par contre pas une très bonne idée… Comme je le disais ci-dessus, votre organisme va s’affoler de ne pas recevoir à manger aussi souvent qu’avant, et il va donc compenser en gérant mieux les ressources … c’est-à-dire qu’il va stocker – sous forme de graisse – de l’énergie pour les jours où il n’en recevra pas… Pas vraiment le but du régime en question, je pense…

Donc, un jour par semaine, oui, why not. Ou plusieurs jours d’affilée, pour un jeûne « normal », oui. Mais pas un jour sur deux ! Et je conseillerais même bien d’éviter de toujours jeûner le même jour de la semaine, pour éviter que votre organisme ne finisse par prévoir le jeûne en stockant plus la veille ! Mais, bon, ça, c’est pour les organismes qui sont de « parfaits gestionnaires » et qui pourraient prévoir le coup si vous jeûnez toujours le même jour. Dans la réalité, pour la plupart des gens, ça ne pose pas de problème… Celles et ceux qui JEÛnent chaque JEUdi n’ont normalement pas trop de soucis à se faire… Sauf si, un beau jour, leur organisme se rend compte de la chose, et se met à faire du stock chaque mercredi…

Pour en revenir au « jeûne un jour sur deux » (un jour « avec », un jour « sans, un jour « avec », un jour « sans », …), mieux vaudrait répartir les aliments de la journée « avec » sur deux jours. Au lieu de manger 2400 kcal un jour et ne rien manger le lendemain, ce serait plus efficace de manger 1200 kcal chaque jour ! Alors, évidemment, j’entends déjà les « vieux » nutritionnistes pousser les (très) hauts cris et scander : « on-ne-peut-pas-manger-que-1200-calories-par-jour-! ».

Oui, je sais, c’était aussi ce que je croyais voici quelques années. Mais… Les derniers travaux scientifiques en la matière m’ont fait changer d’avis ! Oui, on peut parfaitement vivre correctement avec peu d’apport nutritif ! Et même mieux qu’avec notre régime prétendu « normal » à plus de deux mille calories ! Une preuve, si besoin en était ? D’anciens résidents d’Auschwitz ont survécu des mois voire des années avec moins que le quart de nos calories quotidiennes, avec moins de quatre ou cinq cents calories par jour ! Bon, ok, ils étaient « faibles » (et c’est un euphémisme), mais en grande partie à cause des autres conditions de vie (de survie), pas uniquement à cause du manque de nourriture. Mais, bon, pas question non plus d’essayer d’en arriver là !

Quoi d’autre ?

Le dernier paragraphe : les privations peuvent entraîner une obsession pour la nourriture (et une alimentation « trop » les jours sans diète) : oui, j’en touchais déjà deux mots ci-dessus… Quant à une tendance à se reporter sur des aliments peu équilibrés, c’est, aussi, malheureusement exact : si vous n’y prenez garde, avec les offres de « malbouffe » qui fleurissent partout autour de vous, vous risquez effectivement de choisir inconsciemment de manger cette malbouffe… Logique (enfin, presque logique) : votre cerveau n’a pas l’impression de manger « trop de malbouffe », puisqu’il n’en mange qu’un jour sur deux (et probablement pas à chaque repas non plus)… Hé, oui, pour arriver à suivre ce type d’alimentation, il faut être « équilibré »… Équilibré pour sa nourriture, et équilibré « dans sa tête » !

 

Bon appétit…

Ou bon jeûne ! Mais de manière « intelligente » !

 

 

 


[1] Ouiiii, je le sais, que j’écris mes articles longtemps à l’avance ! Mais comme je ne suis pas toujours disponible chaque jour, mieux vaut que j’écrive à l’avance plutôt qu’en retard, n’est-ce pas ?

[2] Peut-être, dans quelques lustres, changera-t-il encore une fois de nom pour ne plus s’appeler que « L’A » ? Les paris sont ouverts… En attendant, il s’agit d’un journal existant depuis sept quarts de siècle !

[3] Et vu que cet article écrit le huit ne sera publié que le trente, il se pourrait même que la publication de la prétendue dangerosité de ce jeûne se soit faite avant la publication de mon article… Wait and see…

 

 

 

Advertisements

5 réflexions sur “Une réaction à la lecture d’un article…

  1. Bin merci!!! J’ai bien dîner ce soir le jeûne c pas pour moi j’ai un poid normal !! Mais je pense que jeûner de temps en temps doit être bon pour la santé bien sûr savoir le faire comme vous dites merci bonne soirée Il pleut fort sur Marseille c rare j’adore !!!

    J’aime

    • En Belgique, on annonçait des pluies … verglaçantes dans la nuit de mercredi à jeudi : pas vu une goutte (mais le thermomètre est bien descendu sous zéro, lui). La nuit dernière, aglagla aussi, mais toujours pas de pluie (même si, entre Ermeton et Namur, sur le coup de 19h, j’ai eu mon parebrise un peu humide alors que le ciel proposait quelques jolies étoiles, parce que … la voiture devant la mienne a rincé son parebrise !). Et cette nuit, on annonce de la pluie et de la neige, mais apparemment, il fait encore sec…
      Et on dit qu’en Belgique, il pleut toujours ? 😆

      J’aime

  2. Bonjour, Eric
    J’ai une belle-soeur qui fait un jour de jeûne par semaine, pourtant, elle n’a pas de problème de poids …
    C’est, dit-elle, pour une meilleure qualité de vie …
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux
    dom

    J’aime

Les commentaires sont fermés.