Deux petites précisions…

 

Dimanche, je vous avais dit qu’il y avait une émission (sur M6, une chaîne rarement distribuée en Belgique, mais vous pouvez la voir en replay via Internet), « Zone interdite », sur des enfants handicapés maltraités dans des institutions.

J’aimerais apporter deux petites précisions…

 

La première précision concerne l’Institut Médico-Éducatif de Moussaron dans le Gers, où l’on voyait des enfants bien maltraités…

Si je me rappelle bien, j’avais aperçu sur le replay une salle de bain plus ou moins collective et des engueulades « pour rien » qui étaient au rendez-vous… De quoi faire sursauter l’ancien éducateur que je suis…

J’ai appris ensuite que la journaliste, Wendy Bouchard, était revenue hier sur la réalisation de ce sujet-choc, expliquant que les images montrées lors de l’émission n’étaient pas les pires !

Il existait des passages encore plus indignes, qui n’ont pas été diffusés, où des enfants faisaient leurs excréments au milieu de chacun, prenaient des douches nus, garçons et filles mélangés, …

Et ce, évidemment, dans l’ignorance totale des familles, qui ne savaient pas ce qui se passait dans le centre !

Le reportage qui a dénoncé une partie de ces actes de maltraitances a déjà suscité beaucoup d’émotions comme ça, c’était inutile d’en montrer encore plus, de tomber dans le voyeurisme.

Le but était de montrer que ça existait, laissons agir la justice et les services sociaux, maintenant…

 

 

La seconde précision provient de … moi-même.

On a vu dans ce reportage une maison d’accueil pour Français, en Belgique. UNE maison. Dans laquelle, par exemple, des travaux étaient en cours depuis deux ans, avec des pièces exigües, et qui accueillait des jeunes handicapés français plutôt pour le fric que pour leur donner une véritable éducation, un véritable accueil.

Dame, ça se comprend : un Français rapporte à ces « usines-à-Français » environ trois fois (2 à 300€/jour) que ce que rapporte un Belge (80€/jour) !

Mais il existe bien d’autres maisons que celles-là !

Il existe des véritables institutions plus honorables, moins « vénales », des « IMP » (instituts médico-pédagogiques) qui ne travaillent pas que pour faire rentrer des sous, mais qui apportent un réel « plus » aux enfants (ou aux adultes).

J’ai travaillé dans l’une d’entre elles. Qui n’accueille d’ailleurs pas que des Français, mais qui avait été fondée voici des décennies pour accueillir des Belges.

Nous proposions à l’époque (et je suppose qu’elle le fait toujours) un hébergement et une scolarisation pour les adolescents, et un hébergement pour des adultes.

Je vous passe les détails, mais j’aimerais apporter mon témoignage : non, toutes les institutions qui accueillent, en Belgique, des handicapés français, ne sont pas comme celle montrée dans « Zone interdite ». Je ne nie pas qu’il en existe, mais elles ne sont pas toutes – loin de là – comme la structure présentée dans le reportage.

On peut évidemment me suspecter de raconter n’importe quoi, et de vouloir faire la pub de mon ancien employeur, mais je voudrais quand même préciser que, dans le Nord (la région avec laquelle nous travaillions le plus), l’IMP dans lequel je travaillais était considéré comme le meilleur au point de vue de la pédagogie apportée aux Français…

 

 

Bonne soirée…

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Deux petites précisions…

  1. Heureusement qu’il existe des centres bien traitants comme vous le préciser mais hélas encore trop de maltraitance dans les instituts je parle en connaissance de cause ….le manque d’effectif y est pour quelque chose croyez moi bien souvent le personnel est bien traitant mais les conditions font que …. Le fric encore une fois. Je v regarder le replay merci bonne journée

    J’aime

  2. Il en est de même dans certaines maisons de retraite, mais très peu aussi, heureusement !
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux, Eric
    dom

    J’aime

Les commentaires sont fermés.