Depuis que j’ai habité Paris en 2008…

 

… je me suis habitué à lire les infos sur « Le Parisien » (.fr)…

 

C’est ainsi que je viens de lire, ce soir, en guise de somnifère, un article…

Celui-ci (clic).

 

Que je vous résume rapidement si vous ne souhaitez pas aller le lire sur place…

 

Tout comme les antibiotiques ont généré la création de super-bactéries, les OGM ont généré, aux USA (où la culture de coton, de maïs et de soja OGM est autorisée) la création de super-mauvaises-herbes qui résistent même au Roundup !

La moitié (la moitié voici un an, je ne sais pas combien aujourd’hui) des agriculteurs américains se plaignent de plus en plus de la prolifération de ces végétaux devenus résistants aux herbicides les plus puissants.

Mais, évidemment, la plupart des grands semenciers refusent de reconnaître toute responsabilité dans cette histoire…

Évidemment…

D’ailleurs, Monsanto (un des semenciers ET un des fabricants d’herbicides) pleurniche qu’il n’y est pour rien parce que les herbes qui résistent aux désherbants datent de bien avant les OGM.

M’oui, peut-être… C’est vrai que la résistance a commencé à exister dès l’apparition des premiers herbicides. Mais en aussi grand nombre qu’aujourd’hui ? Pas certain du tout ! Le problème s’est grandement accéléré depuis le lancement des OGM. C’est en tout cas ce que pensent l’université de Cornell (État de New York), et le Centre pour les ressources naturelles et renouvelables, de l’Université de Washington State. Il ya même un semencier (Pioneer, filiale de semences OGM de DuPont) qui a reconnu qu’avant l’arrivée des OGM, le glyphosate (le Roundup) avait été utilisé durant plus de 20 ans sans problème de résistance…

En fait, il semblerait que le problème ne provienne pas que des OGM seuls. Mais provienne de l’addition de deux choses : les agriculteurs utilisent, par facilité, des OGM + des herbicides puissants, le tout présenté comme la panacée par des boîtes comme Monsanto. Alors, l’un dans l’autre, si j’ose dire, cela a créé les « super-mauvaises-herbes ».

En outre, ça va créer un cercle vicieux. Puisque les mauvaises herbes résistent, les agriculteurs vont utiliser encore plus d’herbicides, à raison d’une augmentation de 25% par an ! Et l’invention d’OGM de plus en plus résistants aux herbicides va entraîner aussi une hausse d’applications de désherbants à raison de 50% en plus !

 

Bon, bin, j’vous dis pas notre santé quand on va manger ça !

Bon appétit, hein !

Et bonne nuit quand même…

 

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Depuis que j’ai habité Paris en 2008…

  1. Bonjour, Eric
    Je ne mange que des légumes et fruits de mon potager, sinon, je m’en passe …
    Je te souhaite un bon mardi.
    Bisoux
    dom

    J’aime

Les commentaires sont fermés.