Espèce d’avorton !

 

Ou le coup de gueule du dimanche soir…

Je survolais ce soir les z’infos de « L’Avenir », quand mon attention a été attirée par un article…

« Plusieurs milliers de manifestants à Paris contre l’avortement »

Ha bon ?

Je croyais que la France avait déjà dépénalisé l’avortement depuis longtemps, moi ?

Pourquoi donc manifesterait-on, s’il n’y a pas une loi en train d’être votée sur le sujet ? Juste pour le plaisir de manifester ? Bah, pourquoi pas…

 

Mais en lisant l’article, je me suis rendu compte qu’effectivement – je n’avais pas la berlue – l’interruption volontaire de grossesse était bien officiellement légale en France depuis des années … mais que les manifestants voulaient revenir en arrière, avant 1975, date à laquelle cette IVG fut autorisée en France. Et que, chaque année, une « marche pour la vie » était organisée – chaque année, … depuis 2005, même pas depuis 1975 – par une quinzaine d’assos… Il leur a fallu apparemment trente ans pour y réfléchir…

Ha, ok, je comprends mieux, maintenant : des gens qui sont nostalgiques du passé, et qui veulent revenir en arrière, ça existe…

 

Mais, il y a quelque chose que je ne comprends pas bien…

Prenons cette photo, par exemple :

avortement

On peut y lire le slogan « Faudra-t-il aller en Espagne pour le garder ? »…

Dis-moi, madame… Pourquoi devoir aller en Espagne pour pouvoir garder ton gosse ? Si tu restes dans ton pays, tu seras OBLIGÉE d’avorter ? Oui ? Ha bon ? Bizarre… J’ignorais que la France pratiquait l’IVG sur toutes les femmes enceintes, moi… Non ? Ce n’est pas ce que tu voulais dire ? Peut-être pas, mais c’est ce que tu as pourtant dit, en prétendant que tu devrais aller en Espagne pour pouvoir garder ton enfant ! Être contre l’avortement est une chose, proférer des stupidités mensongères en est une autre ! Et si tu es contre l’avortement, rien ne t’oblige à interrompre ta grossesse, que je sache !

Un autre slogan visible : « Parce qu’il le vaut bien »…

Bin, madame, si tu veux garder ton gosse, qu’est-ce qui t’en empêche ? Personne, que je sache… Si tu ne veux pas qu’on pratique un avortement sur toi la prochaine fois que tu seras enceinte, il te suffit de ne pas demander au médecin d’en pratiquer un, non ? Même pas besoin de lui demander de ne pas te faire avorter, puisqu’aucun médecin ne pratique une interruption volontaire de grossesse… Donc, là aussi, si on n’est pas dans le mensonge flagrant, on se trouve quand même dans des sous-entendus pas nécessairement très véridiques. Quant au fait qu’il le vaut bien, m’oui, mais pas toujours. Parce qu’après avoir travaillé quinze ans avec des handicapés, je peux t’assurer, madame-qui-trouve-que-tous-les-enfants-le-valent-bien, qu’il y en a pour qui il aurait mieux valu que l’avortement existât déjà juste avant leur naissance ! Pour les parents qui ont dû (sur)vivre des années dans un épuisement physique et moral (avant d’oser enfin confier leur enfant à une institution[1]). Mais aussi pour leur enfant qui souffre nuit et jour ! Une vie, c’est peut-être sacré, mais pas toujours, et certains de ces enfants, s’ils pouvaient parler, demanderaient à ne plus vivre, tellement leur vie est un calvaire !

Quant à « arrêtez de nous avorter », c’est aussi du même tonneau : que je sache, PERSONNE chez les femmes françaises n’est obligée de tuer le fœtus qui se développe dans son ventre !

 

Quant aux cons gens qui brandissaient ce slogan, je pense qu’ils se trompaient de manifestation…

avortement 2

 

 

Bon, maintenant, soyons clair : je ne suis pas spécialement « pour » les avortements « sauvages ». J’entends par là les avortements pratiqués « juste pour le fun », ou, si vous préférez, pratiqués parce qu’une fichue gamine n’est pas capable de faire gaffe à ce qu’elle fait, se retrouve enceinte alors qu’elle pourrait l’éviter, et ne trouve comme solution que l’avortement. Il existe d’autres solutions « avant » !

Mais je ne suis pas spécialement « contre » non plus ! Parce que c’est bien beau de venir parler, « après », de prendre ses responsabilités et toute cette sorte de choses. Mais si la fichue gamine, là, avait pris ses responsabilités « avant », ça aurait quand même été mieux, non ? Plutôt que de l’obliger à garder un gosse dont elle ne veut pas, et qui sera élevé va savoir comment !

Bon, maintenant, on va me dire qu’il y a une flopée de gens qui voudraient avoir des enfants, qui ne peuvent (physiquement) pas, et qui seraient contents d’adopter le gosse de cette fichue gamine… C’est vrai aussi, mais dans la réalité, combien d’enfants non désirés se retrouvent heureusement adoptés, et combien se retrouvent, moins heureusement, à l’hôpital ou au cimetière ?

 

Enfin, cela dit, si vous voulez revenir avant 1975, je ne suis pas contre… Alors, prenez tout ce que 1975 vous offrait, mais uniquement ce que 1975 offrait … et donc, jetez à la poubelle votre micro-onde ou votre smartphone, le compact-disc ou le camescope, ou encore … la pilule abortive RU486…

 

 


[1] Justement, une belle émission sur M6 (si vous captez cette chaîne française, ce qui est plutôt rare, en Belgique), ce soir, peu avant 21h, à propos d’enfants handicapés placés dans des institutions. Pour avoir travaillé dans le secteur durant un sixième de siècle, je puis vous assurer qu’heureusement, toutes les institutions ne sont pas comme ça !

 

 

 

Advertisements

15 réflexions sur “Espèce d’avorton !

  1. Ah ben moi je regarde un reportage sur les pizzas industrielles en fait. (pour les gamines qui font de l’avortement une pratique courante, je pensais que c’était une légende, mais non, en fait, quand on bosse dans un cabinet de gynéco on en voit. Mais c’est pas les plus représentatives. L’avortement, pas mon trip, mais parfois, c’est mieux, et il serait bien de laisser ces dames décider tranquillement. La seule chose qui me gêne, c’est le papa, qui n’a pas son mot à dire dans l’histoire. Mais ça, on y peut pas grand chose et ce n’est pas en interdisant l’avortement que ça va changer quoique ce soit. On va juste faire un bond en arrière, quand on utilisait des aiguilles à tricoter).

    J’aime

  2. complètement d’accord et…merci pour l’emploi de l’imparfait du subjonctif, ça m’écorche tellement les oreilles quand il n’y pas concordance des temps…je suis toute en admiration!

    J’aime

  3. Ce monde est rétrograde, non ? Enfin, disons qu’il y a des tas de nostalgiques, et c’est comme avec le « mariage pour tous » ! Vraiment, la France, qui se croyait un pays moderne et initiatrice des Droits de l’Homme est en train de régresser !

    T’énerve pas pour autant, Eric, faut pas nous faire un coup de sang, hein ?!

    J’aime

  4. AU PRETEXTE DE MODERNISME , ET AU PRETEXTE , que soi-disant , vous , vous étes occupé

    d’enfants handicapés

    ALORS IL EST PERMIS DE TUER L’ENFANT DANS LE VENTRE DE SA MERE , non on ne tue PAS

    *****************************************************
    toutes les religions et moi-mème sommes contre L’I.V.G.

    *****************************************************

    LE PEUPLE Français EST CONTRE L’I.V.G. MOI AUSSI BIEN ENTENDU ,

    IL FAUT SAVOIR QUE CETTE LOI A ETE VOTEE CONTRE L’AVIS DU PEUPLE ,

    ( LA CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 , INTERDIT DE TUER ,

    L’I.V.G. c’est TUER )

    DES LA CONCEPTION DE L’ENFANT C’EST UN ETRE VIVANT

    ****************************************************************
    VOUS FAITES LE parallèle

    ( vous parlez de la RU486… alors que vous étes contre les médicaments chimiques , c’est bien

    la preuve que lorsqu’un médicament vous arrange , vous étes pour ):

    CETTE REMARQUE EST SIMPLISTE ( faire un parallèle entre L’I.V.G. et ce qui suit ) :

    Enfin, cela dit, si vous voulez revenir avant 1975, je ne suis pas contre…

    Alors, prenez tout ce que 1975 vous offrait, mais uniquement ce que 1975 offrait …

    et donc, jetez à la poubelle votre micro-onde ou votre smartphone,

    le compact-disc ou le camescope, ou encore … la pilule abortive RU486…

    VOUS PARLEZ DE LA PILULE RU486 ( RU , VEUT DIRE ROUSSEL-UCLAF ) ,

    QUE VOUS NE CONNAISSEZ ABSOLUMENT PAS ,

    IL SE TROUVE QUE J’AI FABRIQUE CETTE PILULE ,

    NON LES ASSOCIATIONS N’ONT PAS ATTENDU 30 ANS POUR AGIR ,

    ELLES AGISSENT CHAQUE JOUR , CHAQUE HEURE , CHAQUE MINUTE , ET CHAQUE SECONDE

    J’aime

    • Donc, tu es À LA FOIS …
      CONTRE l’avortement (parce qu’un enfant est vivant dès sa conception, et c’est donc un crime de le tuer (ok, ça se défend parfaitement comme idée) ;
      POUR l’avortement puisque tu vantes les mérites de la pilule ABORTIVE RU486 (que tu te vantes en outre d’avoir fabriquée, et donc, tu as pris une part active dans des milliers de massacres d’enfants en fabriquant les armes qui ont servi à les tuer)…
      Pour info, le mot « abortive », ça signifie qu’il s’agit bien d’un avortement… Tu l’ignorais, peut-être ?

      J’aime

  5. SONDAGE BVA

    Les Françaises et l’IVG (2005)

    L’Institut BVA a réalisé une enquête auprès d’un échantillon

    représentatif des Françaises de 18 ans et plus.

    Pensez-vous que l’avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre pour les femmes ?
    Janvier 2005
    oui : 86%
    non : 11%
    NSP: 3%

    Rappel 2001
    oui : 86 %
    non : 11%
    NSP : 3%

    Pensez-vous que la société devrait davantage aider les femmes à éviter

    le recours à l’Interruption Volontaire de Grossesse ?

    Janvier 2005
    oui : 83%
    non : 14%
    NSP : 3%

    Rappel 2001
    oui : 78%
    non : 18%
    NSP: 4%

    J’aime

    • Hé bien, mon « gerard pour le respect de la vie » chéri, tu seras heureux d’apprendre que si j’étais une femme française, et si l’on m’avait posé les deux questions reprises dans le texte que tu as volé et déposé ci-dessus, j’aurais fait partie, en 2005, …
      – des 86% qui pensent que, oui, l’avortement, ça laisse des traces psychologiques difficiles à vivre (tiens ? depuis quand est-ce que tu t’intéresses à la psychologie, psychologie que d’habitude, tu méprises et traites de « dérive sectaire » ? ha, oui, quand ça t’arrange… 😆 ) ;
      – des 83% qui pensent que ce serait bien d’aider les femmes à éviter le recours à l’IVG…
      Et si l’on me reposait les mêmes questions aujourd’hui, je répondrais « oui » également.
      C’est évident, qu’un IVG laisse des traces et qu’il existe des solutions pour éviter d’y avoir recours
      Mais…
      J’ai beau être, comme toi, « pour le respect de la vie » (enfin, c’est ce que tu prétends, mais quand on lit certains de tes écrits, comme celui où tu te vantes de soutenir les vigiles qui avaient torturé des chats sur le parking d’un supermarché voici une demi-douzaine d’années, il y a de quoi se poser des questions quant à ton respect de la vie), je n’en suis pas moins opposé à l’interdiction de l’avortement. Pour des raisons qu’il serait trop long de t’expliquer ici, et que tu ne comprendrais de toute façon pas, te contentant de nier d’office mes arguments quels qu’ils soient, en bon troll que tu es.

      Bon, maintenant, parlons un peu de ce sondage BVA de 2005…
      Je constate que tu voles seulement les textes qui t’arrangent (ou dont tu penses qu’ils servent ton opinion), et que tu laisses soigneusement de côté ce qui ne te plaît pas.
      En Belgique, nous avons un proverbe qui dit (je te le traduis du wallon en français) : « quand on mange le diable, on mange ses cornes aussi ». Toi, apparemment, les cornes qui pourraient te rester en travers de la gorge, tu évites soigneusement d’en parler.
      Pas grave, je vais le faire pour toi…
      Le sondage en question proposait deux autres questions…
      L’une de ces questions concernait une loi de l’année précédente qui autorisait les femmes à faire pratiquer un avortement à leur domicile. 43.2% pensait que c’était une bonne idée, 50.2% pensaient que ce n’était pas une bonne idée. Je pense aussi que ce n’est pas une très bonne idée. Pour deux raisons. La première est d’ordre médical : mieux vaut être dans un endroit « propre », plus ou moins stérile, réservé à ce genre de pratique (chez son gynéco, par exemple) que chez soi, le risque d’infection étant trop important (et de plus en plus de nos jours, avec ces bactéries super-résistantes). La seconde raison est d’ordre psychologique : évitons de trop banaliser un acte qui devrait être un peu plus réfléchi que le fait de décider de réchauffer une pizza ou une boîte de cassoulet pour souper !
      Et l’autre question, celle que tu n’aimeras pas que je dévoile, c’était de savoir si les femmes françaises étaient pour ou contre l’avortement. L’une des réponses était « favorable », l’autre était « opposé » (et je passe sous silence le traditionnel « ne se prononce pas »). L’un des pourcentages était de 81.6%, l’autre de 15.3%… Dois-je vraiment préciser quel était le pourcentage des femmes interrogées qui étaient favorables à l’avortement ?

      Mais, bon, pas grave que tu ne te sois pas donné la peine de dévoiler le sondage complet, te contentant de ce qui t’arrangeait.
      J’avais besoin d’une démonstration, tu viens de me la procurer, merci !
      Tu travaillais où, déjà, avant de prendre ta retraite ?
      Dans l’industrie pharmaceutique, c’est bien ça ?
      Chez Sanofi, si je me rappelle bien (et si je ne me le rappelais pas, tu te charges en moyenne une fois par jour de me le rappeler, en m’envoyant des gentils messages pour me signaler que tu es fier d’y avoir travaillé, que tu les soutiens, que – eux – sont honnêtes – pas comme moi -, etc., etc., etc.).
      Hé bien, mesdames z’et messieurs, quand vous voyez la manière de faire de ce charmant troll tout dévoué à l’industrie pharmaceutique, vous venez d’avoir sous les yeux la manière – identique à la sienne – de procéder des industries pharmaceutiques pour dire « leur vérité » !
      On ne cite QUE ce qui arrange, le reste, on le passe soigneusement sous silence !
      Ce n’est pas exactement un mensonge, c’est … un arrangement avec la vérité, nuance.
      Un exemple (parmi des dizaines d’autres) : la vaccination, un chapitre que j’ai eu l’occasion d’éplucher en détail.
      Prenons la vaccination contre la rougeole. Le lobby pharmaceutique se vante d’avoir fait dégringoler de manière significative le nombre de décès, par exemple, en Espagne (j’ai justement ces chiffres-là sous les yeux).
      Et, pour montrer qu’ils ne mentent pas, les labos pharmas citent des chiffres : début du 20e siècle, en 1901 pour être précis, il y a eu 18.473 morts, en Espagne, de la rougeole. Le vaccin est arrivé début des années quatre-vingts, et en 1981, il n’y a eu que 19 morts des suites d’une rougeole ! Bravo le vaccin, pourrait-on dire ! Et les industries pharmaceutiques ne se gênent pas pour le dire, d’ailleurs…
      Oui, mais…
      « Début des années quatre-vingts », même si ce n’est pas un mensonge, ça ne veut pas dire non plus nécessairement EN 1980 !
      Oui, en 1981, il n’y a eu « que » 19 morts… C’est vrai. Oui, la vaccination a commencé début des années quatre-vingts, c’est vrai aussi. Mais… Ce que le lobby pharma « oublie » de préciser, c’est que, le vaccin avait été mis en campagne en … 1982.
      Mais, bon, dire « début des années quatre-vingts », ce n’est pas tout à fait un mensonge…
      Les mêmes « oublis » se retrouvent avec les chiffres français, mais là, ils citent carrément l’année de vaccination, qui est identique à l’année où les chiffres de la maladie ont dégringolé. Sauf qu’ils oublient de préciser que c’est en février que les chiffres ont dégringolé, alors que le vaccin est arrivé six mois plus tard.
      Vous en voulez d’autres, des « vérités » de ce genre ? 😈

      Tout comme citer la moitié des résultats d’un sondage pour prouver que les Françaises seraient contre l’avortement, ce n’est pas exactement un mensonge, mais c’est quand même une « légère » entorse à la vérité, puisque le même sondage affirme que plus de huit femmes sur dix y sont favorables… « J’ai glissé, chef » ? Bah, oui, mon petit « gerard pour le respect de la vie » (mais ce serait bien aussi d’être pour le respect de la vérité), on va dire qu’en volant le texte que tu es venu collé hier, ton doigt a glissé sur la souris et ce n’est pas « exprès » que tu n’as collé que ce qui t’arrangeait…
      Bonne soirée quand même…

      J’aime

      • Heuuu ? Quelle preuve ci-dessous ?
        Sinon, à part ça, elles sont jolies, tes petites étoiles. Je ne sais pas à quoi elles servent (et je n’irai pas demander à un psychiatre de m’expliquer pourquoi tu mets des étoiles de ci de là), mais elles sont jolies. Cependant, tu es un peu en avance pour les décorations de Noël : dans une quarantaine de semaines, ce sera parfait.

        J’aime

  6. Bonjour Eric,
    je suis tout à fait d’accord avec vous, slogans ridicule…..je ne suis pas pour l’avortement comme moyen de contraception,mais si nécessaire je veux,(j’aurais voulu, car j’ai bien passé l’âge)) pouvoir le faire , il y a des cas…..terribles…je suis d’accord avec vous………..votre coup de gueule résume bien tout… merci

    Grosses bises

    J’aime

Les commentaires sont fermés.