Motilium

(copie d’un article de l’ancien blog sur OverBlog, article du 12 octobre 2011)

 

Le Motilium provoque-t-il des arrêts cardiaques inopinés ?

 

Le médicament Motilium provoquerait chaque année, en Belgique, des centaines de décès liés à des arrêts cardiaques soudains, affirme le pharmacologue Luc Hondeghem dans le magazine Knack de ce mercredi.

 

Selon lui, six expériences faites en 2000 et 2002 avec le domperidon (la molécule du Motilium) ont prouvé le caractère dangereux de la molécule, qui pouvait entraîner de graves arythmies cardiaques.

En début d’année, certaines revues médicales auraient en outre affirmé que le domperidon quadruplerait le risque d’arrêt cardiaque.

 

Mis sur le marché en 1978, le Motilium (le domperidon) a déjà été vendu à plus d’un million quatre cent mille patients un peu partout dans le monde … sauf aux USA où il n’a jamais été autorisé à la vente, les risques de mort soudaine ayant été jugés trop élevés.

 

Janssen Pharmaceutica, le fabricant, soutient que les effets secondaires sont rares et qu’il n’y a jamais eu le moindre décès lié à un traitement avec le Motilium.

Ce labo pharmaceutique explique que « Si c’était le cas, la molécule aura déjà été retirée du marché »…

Bah, oui… Comme avec le Mediator, retiré du marché après 33 ans de bons et loyaux services, 33 années durant lesquels les décès avaient soigneusement été masqués ?

 

Motilium

 

Personnellement, ça fait des années que je déconseille à mes proches d’utiliser le domperidon.

Peut-être parce qu’instinctivement, j’associais cette molécule au décès d’un ami, qui avait pris du Motilium, un soir qu’il avait « mal digéré », et qui (un hasard, certainement) a été retrouvé mort – d’un arrêt cardiaque – par son épouse le lendemain matin ?

 

 

 

Advertisements