Brèves belges…

Drapeau belge 1

 

Tout ce que l’on peut acheter en pharmacie n’est pas forcément bénéfique pour notre santé. Ni efficace !

Test-Achat vient de sortir une étude sur l’efficacité et la dangerosité des médocs qu’on trouve dans une pharmacie en Belgique.

Résultat : bon nombre des médocs ne servent pas à grand-chose, et/ou comportent des risques d’effets secondaires pas piqués des vers ! À un tel point que certains produits devraient même carrément disparaître des étagères des officines !

Sur 4.000 médocs passés au crible, à peine 57% ont une réelle utilité. Et l’utilisation des 43% restant devrait être plus sévèrement délimitée, 12% sont carrément inefficaces, et 27% ont des effets secondaires plus graves que d’autres médicaments conçus pour traiter les mêmes symptômes[1] !

Mal à la gorge et plus de pastilles à la maison ? Sucez donc un brave vieux bonbon à la menthe ! La coûteuse pastille vendue en pharmacie ne vous soulagera pas mieux !

 

 

« Après l’observation la semaine dernière d’une augmentation de l’activité grippale, la Belgique remplit désormais tous les critères définissant vraiment une épidémie ».

C’est par ces mots que, ce mercredi, l’Institut Scientifique de Santé Publique à Bruxelles nous a annoncé que, ça y est, la Belgique est officiellement malade de la grippe !

Avez-vous pensé à vous faire vacciner ?

Non ?

Excellente chose !

Puisque le risque de choper la grippe est apparemment le même, que l’on soit vacciné ou pas… Sauf que la vaccin risque de vous rendre plus malade que la grippe… Mais ça, vous le saviez déjà…

 

 

La mygale, c’est une grosse araignée.

La gale, c’est une sorte de minuscule araignée (un acarien) qui vit sous la peau des gens !

Une nouvelle … pas très bonne vient d’arriver : la gale a fait son retour dans quelques écoles wallonnes et bruxelloises.

Au moins deux collèges réputés du Brabant wallon sont actuellement touchés.

Fin janvier, une dizaine d’enfants étaient contaminés, le 7 février, on ajoutait cinq élèves, et hier, quatorze cas supplémentaires. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y en a pas d’autres…

Problème : les cas de gale sont tellement rares de nos jours que les pharmacies n’ont pas toujours les « bons » produits sous la main !

mais…

Bonne nouvelle !

Il n’y a pas que les insecticides chimiques vendus en pharmacies qui soient efficaces !

Il existe évidemment des traitements naturels ! À base d’huiles essentielles…

Par voie orale, d’abord… Des capsules Oléocaps 2 ou Oléocaps 1, des capsules à base d’origan, de sarriette et/ou de cannelle, de chez Pranarôm. Dix jours à raison de 3 par jour (aux repas) pour les adultes et les enfants de plus de douze ans, et 1 par jour de six à douze ans.[2]

Par voie externe (sur la peau, quoi). À partir de huit ans, utilisez la formule ci-dessous, et en dessous de huit ans, divisez les quantités d’huiles essentielles par deux (ou multipliez par deux la quantité d’huile végétale). En-dessous de trois ans, l’usage veut qu’on n’en utilise pas… À vous de prendre vos responsabilité… Vous massez rapidement les zones attaquées avec quelques gouttes de ce mélange, vous laissez le produit durant une heure en contact avec la peau, vous rincez (si possible avec une douche fraîche), et vous recommencez le lendemain (durant trois, quatre, cinq jours, selon le cas).

Alors, la formule… Les huiles essentielles, d’abord :

-          cannelle de Chine 2 ml

-          giroflier 2 ml

-          menthe poivrée 1 ml

-          tanaisie annuelle 1 ml

-          tea tree 1 ml

… et vous n’avez plus qu’à ajouter de l’huile végétale de jojoba pour obtenir 100 ml de mélange au total. Si vous n’avez pas de balance de précision, et si votre pharmacien refuse de vous faire le mélange, essayez en comptant les gouttes pour garder approximativement les proportions (exemple : 2 gouttes de cannelle + 2 gouttes de giroflier + 1 goutte de menthe, etc. … + 100 gouttes de jojoba).

 

N’oubliez pas d’acheter un acaricide pour traiter les textiles que vous ne pouvez pas laver à plus de soixante degrés…

 

 


[1] Vous aurez remarqué que les médecins et les pharmaciens de Test-Achat reconnaissent que les médocs servent bien à traiter des symptômes, et non à guérir des maladies !

[2] Faites preuve de bon sens. Si votre enfant a onze ans, vous pouvez essayer deux capsules au lieu d’une… Et s’il n’a que cinq ans et onze mois, n’attendez pas un mois pour essayer de lui donner une capsule…

 

 

 

About these ads

7 réflexions sur “Brèves belges…

  1. Il y a un an on a eu la gale dans l’établissement t ou je travaille .. Quel chantier pendant 15 jours tout est passé au peigne fin ce n’est pas les produits chimiques qui manquaient ….. Moi je n’ai rien choppé mais un collègue l’a eu pourtant on travaille ensemble c peut être mon aloès Vera que je passe ts les jours sur mon corps et visage va savoir j’y crois!! Que je fais moi même avec ma plante bonne nuit

    J’aime

  2. Ave Eric,
    Si je réfléchis bien, les potards belges vendent les mêmes « spécialités » que les potards français (et vice-versa), non ? Meuh, oui , et nos 2 pays sont très voisins, donc :
    – les stats y sont les mêmes, aussi mauvaises ;
    – la grippe y est sensiblement concommitente, encore que ma fille cadette en sorte tout juste, après 15 jours très difficiles ;
    – et la gale, qui n’est pas le fait du prince, doit s’y traiter sensiblement de la même manière… la naturelle, bien entendu.
    Grand merci pour ces infos, particulièrement les « galantes » ;-)
    A bientôt

    J’aime

    • Oui, elles sont « méchantes », cette année, les grippes ! Elles s’accrochent, apparemment, et il est difficile de s’en débarrasser. Enfin, d’après ce que j’ai entendu dire, parce que je n’ai pas testé la grippe de l’année (comme j’ai toujours évité soigneusement de tester celles des années précédentes)…

      J’aime

  3. Ping : Brèves belges… | Vég&eacut...

  4. Le mot « du jour » de mon fiston Hérisson : « On va acheter des médicaments pour être malade! »
    \o/
    La vérité sort de la bouche des enfants. Tout est dit.

    J’aime

  5. je ne me suis jamais portée si bien que cette année…aucun rapport avec la grippe ou sa crainte, d’ailleurs c’est plutôt le contraire selon moi.
    Quant à la gale nous avons en gros un cas par an et il y a un protocole ch…t à faire; ce jour-là tu regrette d’être venu tavaialler (les aléas de ton planning)
    Le patient enlève ses vêtements les met dans un sac soluble et on les arrose d’un spray anti parasite.
    il se douche et on le passe au spray (un autre). il se rhabille et file dans une autre chambre.
    on asperge de spray (le premier) la literie, le matelas dessus dessous, les oreillers etc et on met tout dans un autre sac soluble qu’on ferme provisoirement.
    le lendemain le patient se rechange et on le ramène à sa première chambre qui a été désinfectée et nettoyée.
    on prend le sac de literie et on y met l’autre literie dans l’autre chambre et on fait la même chose avec l’autre matelas etc le sac de literie part fermé au linge sale de la clinique.
    Le patient n’a plus qu’à aller laver ses affaires (clinique d’addicto: le patient s’en occupe lui même. en mettant le sac soluble directement dans la machine).
    Traitement oral en une prise le premier jour..
    Il n’y a pas de transmission hors contact sauf si on couche dans les même draps ou si on met ses vêtements. Surveiller les autres patients (grattage aux mains et bras…mais c’est arrivé que ce soit psychologique…tout le monde se met à se gratter si les gens apprennent qu’un est contaminé; du coup, on fait silence et on veille à un éventuel symptôme)

    J’aime

Les commentaires sont fermés.